Page d'accueil Sport De la préparation à la course: le challenge de mon 1er 10km!

De la préparation à la course: le challenge de mon 1er 10km!

Par healthandthefitty

Le running… c’est un mot un peu effrayant au premier abord et pourtant si addictif quand on s’y met avec ce besoin de continuer encore et encore.

J’ai commencé à courir il y plusieurs années et je prends toujours autant de plaisir à dévaler le bord de mer ou à me challenger sur un tapis de course.
Sauf que cette année, j’ai testé quelque chose de nouveau: les courses officielles.
Vous savez ces courses où il y a pleiiin de gens qui courent avec un numéro sur le devant? Ben voilà, cette année une de ces courses, c’était pour moi. J’ai participé à la course Hoka One One de 10km du 25e semi-marathon de Nice.

Afficher l'image d'origine

Pourquoi?

Pour tout vous dire, ce n’était pas vraiment mon idée… Une amie y participait et connaissant mon goût pour le sport et les challenges, elle m’a plus ou moins lancé le défi de faire cette course de 10km avec elle. Après de longs moments d’hésitations, je dis oui, je m’inscris, plus de marche arrière.

Préparation

Qui dit course, dit préparation. Vous croyez tout de même pas qu’on attend le Jour J les bras croisés ah non non non.

Ma préparation :
2 séances de running par semaine:

  • une à l’extérieur où  je travaillais sur le nombre de km parcourus (j’ai commencé à 7.5km et j’augmentais à chaque nouvel entraînement) à vitesse constante
  • une sur tapis où je travaillais ma vitesse (je commençais à 9km/h et j’augmentais au fur et à mesure) et ma résistance au niveau d’inclinaison. Chaque séance durait au min 45min.

J’ai été un peu prise par le temps car je me suis inscrite à peine un mois avant la course mais normalement on conseille de commencer sa préparation deux mois avant le début de la course.
Bien sûr, la semaine de la course ne faites pas le même entraînement, gardez vos forces pour le jour J mais continuez à maintenir vos muscles en forme.

J-1

Un conseil la veille de la course, couchez vous tôt, mangez équilibré : des féculents comme des pâtes ce sont des sucres lents qui vous donne de l’énergie pendant un certain temps avec un poisson blanc et des légumes c’est parfait. Surtout ne vous blindez pas de pâtes pendant une semaine avant la course ça ne sert à rien à part perturber votre système digestif. Un petit tour sur le parcours de la course encore une fois et au dodo!

Afficher l'image d'origine

Le Jour J

Debout 6h45!
Un petit déjeuner léger et protéiné pour avoir de l’énergie : 2 oeufs brouillés, une banane et un thé vert à la menthe.
Direction Nice ! Il y a un tarif préférentiel dans certains parkings pour les participants à la course. C’est écrit dans les papiers que l’on vous remet normalement.

Ça y est c’est le moment, ne pas démarrer comme une folle pour tenir jusqu’au bout. Franchement, le parcours était dur, beaucoup de montées mais le mental est primordial. Il faut continuellement se dire: « Je peux le faire! Allez, vas-y! ». Mais le monde aussi.. c’est très perturbant, j’ai pas l’habitude de devoir éviter autant de gens en courant.

Afficher l'image d'origine

Résultat: j’ai battu mon record 1h02 pour le 10km, bon ce n’est pas incroyable mais c’est un bon début!

Je peux vous dire qu’on se sent réellement fière de soi à la fin. Et bizarrement même si je suis ochlophobe et que je trouve que les gens ont un comportement grave dans ce genre d’événement jusqu’à vous pousser ou  vous marcher dessus sans faire attention. Et ben… j’y ai quand même pris goût. C’était bien mon premier 10km en course « officielle » mais ce sera pas mon dernier 🙂

marathon

Moi, à presque l’arrivée de la course!

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire